Corpus Domini: la jonchée

La récolte de la verdure commence quelques jours avant, suivie de celle plus délicate des pétales et des boutons; les dessins sont établis par tout le voisinage, on prépare quelques silhouettes en carton ou des maquettes en papier, ou bien on reprend celles des années passée.

Préparation de la jonchée du Corpus Domini devant la Porte Magenta Dessins géometriques en Rue Gramsci
Cliquer sur les images pour les agrandir

La veille au soir tout est prêt: dessins, pétales, feuilles et poudres colorées... On met le réveil tôt et le matin suivant dans la rue, courbé avec patience, chacun est concentré sur son propre petit coin de décoration, petite partie d'un projet qui souvent concerne l'entière route.

En 1263 un prêtre Bohémien arriva à Bolsena de Rome; il avait des doutes sur la transsubstantiation (les espèces du pain et du vin restent inchangées, tandis que la substance se transsubstance dans le corps et sang du Christ). Pendant qu'il célébrait la Sainte Messe, l'Hostie commença à dégoutter du sang qui trempa le corporal et tacha la pierre de l'autel. Le pape Urbain IV se trouvait dans la voisine ville de Orvieto, alors le peuple de Bolsena, qui avait assisté au prodige, prit le lin ensanglanté du corporal et l'apporta en solennelle procession au Pontife, qui reconnut le miracle et institua la fête du Corpus Domini.

(Mt 26,26) Ora, mentre essi mangiavano, Gesù prese il pane e, pronunziata la benedizione, lo spezzò e lo diede ai discepoli dicendo: «Prendete e mangiate; questo è il mio corpo». (27) Poi prese il calice e, dopo aver reso grazie, lo diede loro, dicendo: «Bevetene tutti, (28) perché questo è il mio sangue dell'alleanza, versato per molti, in remissione dei peccati.»

"Maintenant je vous le dis: je ne boirai plus de ce produit de la vigne jusqu'au jour où, avec vous,
je boirai le vin nouveau dans le Royaume de mon Père"(Mt, 26,29)

Le peuple de Valentano est très sensible au culte envers Marie et même dans les dessins pour la fête du Corpus Domini un hommage à la Sainte Mère ne manque jamais. "On a vu ensuite dans le ciel un signe impressionnante, une femme revêtue du soleil, avec la lune sous ses pieds et sur sa tête une couronne de douze étoiles".(Ap. 12,1)

"Nous sommes plusieurs, mais nous de venons un seul corps, car il n'y a qu'un seul pain, et tous nous participons du même pain." (Corinthiens 10,17)